L’histoire du million de bouteilles de champagne perdues

Dans la nuit du 23 février 1900, Pol Roger perd un million et demi de bouteilles. Ceci était dû à une forte tempête qui a enterré ses caves souterraines.

Aujourd’hui, ce champagne, un an après avoir été récupéré, est dégusté…

L’installation située à Epernay s’est effondrée à côté de ses deux niveaux. Dans le même temps, une partie de son vignoble historique a fini enfouie entre l’argile et la chaux. Heureusement, personne n’a été blessé. Cependant, Maurice Roger, fils du fondateur Pol Roger, était là, décrivant que l’effondrement sonnait comme si deux trains s’étaient effondrés.

Cette année, 120 ans après l’effondrement, et au cours du processus de construction d’une nouvelle installation, un trou a été découvert avec des restes de verre. La surprise : 23 bouteilles intactes. Et beaucoup d’entre eux étaient encore pleins de champagne. Une découverte qui a surpris l’actuel maître vigneron de Pol Roger, Damien Cambres. De plus, le maître vigneron Dominique Petit, qui a rejoint la maison en 1999 et qui depuis, rêvait de ce jour, a participé à l’expédition.

Pour prendre soin des bouteilles, on les a recouvertes de cire et on les a transportées avec soin. Cependant, les fouilles n’ont pas pu être poursuivies en raison des pluies du mois de décembre. Malgré cela, 100 bouteilles ont été trouvées, mais toutes n’étaient pas complètes.

 

Dégustation

L’équipe de Drinks Business a pu partager avec Hubert de Billy et Laurent d’Harcourt le moment du débouchage de la bouteille de champagne de 120 ans de Pol Roger, qui a pris 20 minutes ! Étonnamment, le liquide était en très bon état et a été dégusté par l’équipe Pol Roger.

De couleur ambrée, semblable à un cognac, il est présumé que l’origine de la récolte est de 1887 à 1898. Malgré leur âge, ils ont été agréables à déguster. Aujourd’hui, ces bouteilles sont stockées dans la Maison Pol Roger. Leur avenir est encore inconnu….

 

Ne buvez pas au volant. Consommez avec modération.