liquor

L’industrie des boissons alcoolisées ne rebondira pas avant 2024

Une analyse du marché de l’IWSR estime qu’il n’y aura pas de reprise dans le secteur des boissons alcoolisées avant 2024.

La pandémie de covid-19 aura un impact sur la consommation d’alcool d’ici 2020. Selon l’IWSR, une baisse à deux chiffres est prévue en 2020 et il n’y aura pas de rebond jusqu’en 2024.

On estime que les États-Unis et le Royaume-Uni mettront plus de temps à se remettre de la crise et ne connaîtront pas non plus de rebondissement avant 2024. En fait, la reprise du secteur prendra plus de temps qu’après l’effondrement économique de 2008, déclare Mark Meek, PDG d’IWSR. “Nous estimons qu’il faudra au moins cinq ans pour revenir à la situation de 2019“, a-t-il déclaré.

Selon l’IWSR, les alcools qui semblent rebondir le plus rapidement sont le whisky et le gin. Les volumes de vodka, en revanche, mettront plus de temps à se rétablir, c’est-à-dire après 2024. Le rhum, qui avait connu un bon taux de croissance entre 2017 et 2019, mettra beaucoup plus de temps à se rétablir.

Les catégories qui, selon nous, seront les plus touchées par le covid-19 seront le brandy, le rhum, le whisky et le gin“, a déclaré M. Meek. “En effet, les principaux moteurs de la consommation sont le commerce de détail ou les voyages. Nous prévoyons donc un déclin assez important de ces catégories d’ici 2020.”

 

Ne buvez pas au volant. Consommez avec modération.