Covid-19 : les ventes de champagne en baisse mais une reprise est attendue

Depuis le début du confinement du coronavirus, les ventes de champagne ont diminué. Toutefois, un rebond et un retour à la normale sont attendus d’ici la fin de l’année.

The Drinks Business a indiqué que les ventes de champagne ont diminué depuis le début de l’endiguement. Jean-Marie Barillère, co-président du Comité Champagne, a déclaré qu’il y a eu une “forte baisse” des ventes de bons vins mousseux français. Mais il pense que cette situation actuelle ne durera pas longtemps.

Cette situation n’est pas à mettre en doute. En fait, le coronavirus a touché certains des plus grands marchés du champagne : l’Italie, l’Espagne ainsi que la France. Les bars et les restaurants ont dû fermer et ce facteur est également déterminant pour les ventes.

Jean-Marie Barrillère a noté que sur le marché français, qui représente près de 50% des ventes de champagne en volume, “aucune activité dans les restaurants, bars et hôtels” n’a été fermée pendant le confinement du coronavirus.

Nous avons une baisse de 70% des ventes dans les supermarchés et les hypermarchés ces deux dernières semaines en France, donc c’est une forte baisse“.

Il a ajouté que la pandémie aura un effet négatif sur le champagne, plus que sur toute autre boisson. “Nous sommes la boisson qui sera la plus touchée par la crise, car nous sommes la boisson de la fête. Et une boisson de luxe en même temps“, a-t-il déclaré.

Il a ajouté que ” lorsque vous êtes en crise, et nous sommes en crise, c’est une guerre contre un virus, vous n’allez pas boire de champagne… nous savons donc que ce sera grave pour le champagne bien que la gravité dépende de la durée de la crise “. Barillère espère avoir une activité normale d’ici la fin de l’année.

 

Comparation avec la crise de 2008…

” …je pense que la chute sera plus importante. Mais j’espère qu’il est plus court et qu’il y aura un retour plus rapide à la situation dans laquelle nous étions. Mais je ne sais pas quand [ce retour va commencer], donc c’est effrayant, pas seulement pour le champagne, mais pour tous les secteurs “.

La chute soudaine de la demande de champagne due au Covid-19 est particulièrement marquée car elle intervient au terme d’une année record pour les Français pétillants.

En 2019, le champagne a réalisé son chiffre d’affaires le plus élevé, battant pour la première fois de son histoire le record de ventes de 5 milliards d’euros. Et cette année, le démarrage a également été très fort en termes de ventes.

Barillère a ajouté que “le début de 2020 était bon en termes de consommation et de moral, et maintenant c’est un autre monde“.

Une autre conséquence du Covid-19, est vers la fin de l’été le manque probable de travailleurs pour récolter la récolte qui est faite à la main. Principalement fabriqués par des travailleurs temporaires d’Europe de l’Est. Si l’interdiction de voyager est maintenue, la région aura du mal à récolter.

Si les “mesures sanitaires” sont maintenues en France fin août et début septembre, Barillère admet qu’ils ” ne saurons pas comment gérer la récolte en Champagne… mais c’est la même chose pour toute l’agriculture “.

Barillère et le secteur gardent “les doigts croisés” et “si [la covid-19] disparaît en été, ce sera une nouvelle fantastique pour tout le monde”.

 

Ne buvez pas au volant. Consommez avec modération.

 

Rejoignez la Communauté SH sur Reddit

Spirits Hunters est une communauté dédiée aux spiritueux et au monde de la mixologie. N'hésitez pas à parler du monde de la mixologie et du métier du bartender ici !

Join