vermouth

Affiche du vermouth Dubonnet (1954)

Une ville quelconque, dans la France des années 50. Lorsque la nuit tombe, les néons illuminent les toits. Et tous disent la même chose : Dubonnet. Cela peut paraître une exagération, mais pas vraiment. Avec son slogan Dubo, Dubon, Dubonnet, la marque de vin au quinquina fut omniprésente pendant des décennies. Tout comme sa concurrente Byrrh, le vermouth était né comme boisson médicinale avant de se consolider en tant qu’apéritif. En chemin, Dubonnet avait su séduire la monarchie britannique qui, encore aujourd’hui, ne résiste pas à le mélanger avec du gin. Mais revenons à notre affiche : si vous voulez la preuve de l’omniprésence des publicités Dubonnet dans les villes françaises, il suffit de regarder un film de la nouvelle vague. Chez Truffaut, Godard et Malle impossible d’y échapper : stations de métros, abribus, salles de café et, bien entendu, néons, la marque est partout. C’était le bon vieux temps.

 

Ne buvez pas au volant. Consommez avec modération.