La vérité sur la prétendue lettre de quarantaine de F Scott Fitzgerald

Vous avez probablement vu sur les réseaux sociaux une lettre de F Scott Fitzgerald écrite en quarantaine dans les années 1920 où il parle de s’approvisionner d’alcool ! Voici la vérité à ce sujet.

Ne vous laissez pas berner. Les réseaux sociaux et leur flux très rapide d’informations parviennent certainement à confondre l’un ou l’autre. Cette fois, il s’agit de la prétendue lettre écrite par F Scott Fiztgerald pendant sa quarantaine en Espagne dans les années 1920. La vérité est qu’il n’a pas été écrit par le romancier, mais par un comédien.

L’écrivain aurait écrit cette lettre pendant sa quarantaine dans le sud de la France pendant la grippe espagnole. Cette pandémie a attaqué le monde entier entre janvier 1918 et décembre 1920. Un point de comparaison très commun à la situation actuelle des coronavirus.

Fitzgerald n’a jamais écrit cette lettre. Ce film a été réalisé par Nick Farriella, un scénariste du site de comédie de McSweeney. Le comédien y a exagéré les habitudes stéréotypées les plus courantes, ses préparations de cocktails, ses phrases lyriques et … sa lutte avec son collègue Ernest Hemingway.

Dans une partie, dit-il :

Les agents nous ont alerté pour nous assurer que nous avons un mois de besoins. Zelda et moi avons fait des provisions de vin rouge, de whisky, de rhum, de vermouth, d’absinthe, de vin blanc, de sherry, de gin et, mon Dieux, si nous en avons besoin, de brandy. Veuillez prier pour nous.

 

Cette lettre est clairement une parodie, mais malgré cela, elle est devenue virale et de nombreux internautes ont cru que la lettre était originaire de Fitzgerald. Selon Reuters, au 19 mars, la lettre avait été partagée près de 3 000 fois sur Facebook et 1 500 fois sur Twitter.

Le site web de McSweeneys a indiqué une clause de non-responsabilité :

“NOTE : ceci est une parodie et non une lettre écrite par Fitzgerald.”

Un peu d’humour en ces temps de tension ! Vérifiez soigneusement vos informations.

 

Ne buvez pas au volant. Consommez avec modération.