Le B.a.-ba des Spiritueux par Alexandre Vingtier : A comme Aquavit

A comme Aquavit

Qu’elle soit danoise, norvégienne ou suédoise, voire même finlandaise ou allemande, l’aquavit/ akvavit/akevitt est une catégorie encore confidentielle en dehors des pays scandinaves et de leur diaspora. Paradoxalement on connaît davantage son nom que son goût. Il faut avoir eu la chance d’être initié lors d’un repas de hareng et autres poissons de la Baltique et de la Mer du Nord. Heureusement, elle connaît un renouveau sans précédent.

Si les principales distilleries et leurs dizaines de marques aux profils aromatiques parfois timides sont aux mains d’un même groupe, leur part de marché se voit de plus en plus grappillée par les productions de nouvelles distilleries artisanales très polyvalentes, transposition locale des craft distilleries nord-américaines (dont certaines se sont converties pour produire des aquavits outre-Atlantique). On y produit aussi bien aquavit que gin, son cousin anglais avec lequel elle partage de nombreux points communs. Elle est aussi un spiritueux rafraîchissant à base d’alcool neutre, non pas dominé par la baie de genièvre mais par l’aneth et/ou le carvi et ses accents épicés et anisés plus prononcé que le cumin.

Mes dégustations de ces dernières années m’ont amené à découvrir de véritables trésors mettant souvent en avant des aromates méconnus d’Europe du Nord comme le myrte des marais. De quoi dépasser l’horizon aromatique des gins qui deviennent parfois des gimmicks, ici on ne connaît pas encore les aquavits à la fraise ou à la framboise même si la course aux aromates originaux est lancée comme avec les productions de Monica Berg, propriétaire du bar-distillerie Himcock à Oslo, qui s’est amusée à créer une aquavit avec des aromates rapportés d’Amazonie… Elle peut également être vieillie en barrique. C’est tout un nouveau monde qui s’offre à nos papilles. Quelques importateurs et barmen ont compris l’intérêt de ce spiritueux hautement gastronomiques alors c’est le moment où jamais de vous convertir !

Si vous souhaitez creuser davantage ce sujet, je vous invite à lire l’excellent opus disponible en anglais Akvavit – Rediscovering a Nordic Spirit de Sune Risum-Urth and Rasmus Poulsgaard paru aux éditions Two Guys Publishing en août 2017. De nombreuses recettes de cocktails y sont présentées.

Skål !

 

Alexandre Vingtier

 

Ne buvez pas au volant. Consommez avec modération.