bartender

Portrait : Andrey Dovgal, passionné de bourbon, amateur de rhum, finaliste du Best Confinement Tuto

Andrey Dovgal est un bartender jeune mais expérimenté. Passionné de bourbon et amateur de rhum, il a atteint la finale du BEST CONFINEMENT TUTO avec ses créations de cocktails.

Nous avons échangé avec Andrey sur sa carrière, ce qui le pousse à créer des cocktails et d’où lui est venue l’inspiration pour participer au concours Confinement Bartender Contest.

 

SPIRITS HUNTERS : 1. d’où êtes-vous originaire ?

ANDREY DOVGAL : Bonjour, je m’appelle Andrey et je suis de Pavlodar. C’est celui qui se trouve au nord du Kazakhstan.

 

2 – Depuis combien de temps êtes-vous bartender?

Je ne suis au bar que depuis un an et demi environ et je travaille actuellement dans le plus grand complexe de divertissement de ma ville, appelé SE7EN.

 

3 – Qu’est-ce qui vous a amené dans le monde du bartender/ qu’est-ce qui vous a inspiré à devenir bartender ?

La raison pour laquelle j’ai commencé à apprendre le métier de barman est que j’ai toujours admiré les bartenders et leur polyvalence. J’ai pris la voie du bartender dans un bar à Novossibirsk, qui se trouve en Russie. Le bar s’appelle “Yo-Ho Ho” et c’est un bar à bière artisanal. En gros, il s’agit d’une grande chaîne de magasins de bière artisanale en Sibérie.

Après six mois de travail à Novossibirsk, je suis rentré dans ma ville natale et j’ai commencé à apprendre le métier de bartender de cocktails. Et c’est là que j’ai pu me révéler pleinement, en commençant ce chemin dans un bar nouvellement ouvert appelé “Moshnetsky” et plus tard, ayant décidé de me développer avec plus d’efficacité, j’ai obtenu un emploi dans SE7EN.

 

4 – Qu’avez-vous découvert sur vous-même en étant bartender ?

En me tenant derrière le bar, j’ai découvert en moi de nombreuses qualités que je ne soupçonnais même pas. Et j’en ai aussi développé de nouvelles, qui n’existaient pas auparavant. Il s’avère que je suis un type très sociable et éloquent qui attire surtout l’attention des filles. Avec les jeunes, nous sommes toujours sur la même longueur d’onde.

Eh bien, la qualité la plus agréable pour moi, personnellement, d’après les connaissances acquises, est celle des boissons alcoolisées et de leur histoire. J’ai rencontré des ambassadeurs locaux et mondiaux de marques d’alcool qui sont toujours en contact avec les barmen. Les nouvelles connaissances sont toujours cool, mais quand elles vous profitent aussi sous forme de connaissances, c’est encore plus cool !

 

5 – Quelle est la situation dans votre ville/pays par rapport au COVID ?

Malgré le verrouillage, les ambassadeurs locaux continuent d’éduquer les bartenders et les consommateurs par le biais des médias sociaux et de diverses plateformes d’apprentissage. Pendant le lockdown, je me suis aussi marié et j’ai même pu célébrer ce jour dans un cercle très étroit de personnes proches. C’est ma femme qui m’a aidé à tourner toutes mes vidéos pour le concours Confinement Bartender Contest.

 

6 – Qu’est-ce qui vous a incité à réaliser la vidéo que vous nous avez envoyée pour le concours Confinement Bartender Contest ?

Ce sont les programmes de formation que j’ai suivis pendant le confinement qui ont inspiré mes vidéos pour le concours de barmans de confinement de Spirits Hunters et de l’IBA. J’ai pu non seulement préparer des cocktails intéressants et délicieux, mais aussi expliquer pourquoi ces ingrédients se trouvaient exactement dans le cocktail et quel message ce cocktail véhicule.

 

 

Je tiens à exprimer une fois de plus ma gratitude aux Spirits Hunters et à l’IBA pour l’occasion qui m’est donnée de faire mes preuves au niveau international. Il ne reste plus qu’à attendre l’ouverture des bars.

Vous pouvez suivre Andrey Dovgal sur Instagram pour des conférences sur les cocktails et des recettes ! @yung.dovgal.7bar

 

7 – Votre bar est-il ouvert aujourd’hui ?

Au moment où j’écris ces lignes, notre établissement est fermé en raison d’un lockdown (juillet 2020).

 

Ne buvez pas au volant. Consommez avec modération.