osaka beer scene

Osaka, la ville japonaise des amateurs de bière

Photos de Ben Weller

Nous avons découvert grâce à l’article de National Geographic l’importance de la bière à Osaka et un guide gastronomique.

 

Sake no Ana / Ravitaillement

Chris Tharp raconte son voyage sur la bière à la ville d’Osaka. Entre culture et gastronomie, l’auteur reflète les réalités de la ville, mais notamment l’importance de la bière dans cette région du Japon. En commençant au bar Sake no Hana, avec un bon verre d’Asahi, accompagné de kushikatsu, les très célèbre brochettes de viande frite à Osaka. Encore deux verres de bière Asahi ont été rejoints par une assiette de saucisses, d’œufs de caille, de bœuf et de porc. Tharp affirme que la combinaison Asahi-kushikatsu est une parfaite adéquation entre la croustillance des brochettes et la netteté de la bière blonde.

La visite continue avec une pause à Ravitaillement, en dégustant la Nishinari Riot Ale. Ce bar, contrairement au précédent, se concentre entièrement sur la bière. Le petit bar sert des bières de la microbrasserie voisine Derailleur Brew Works. Elle emploie d’anciens toxicomanes et des personnes handicapées. Cette brasserie est un élément clé de la scène brassicole en plein essor d’Osaka. Ravitaillement a évité les parties les plus modernes de la ville pour s’installer dans l’une des zones les plus négligées de la ville, le district de Nishinari. Sur le chemin du retour vers les découvertes gastronomiques, Tharp fait un arrêt à une charrette vendant des okonomiyaki, les crêpes typiques de la ville préparées avec du porc et du chou.

 

Prochain arrêt : Tachinomiya

Tachinomiya est l’un des bars “debout” les plus omniprésents, les plus petits et peut-être les plus désagréables de la ville. L’un des guides de Tharp, Motomaro, explique qu’il existe de nombreux endroits où l’on peut manger et boire pour une somme modique. En fait, cela est intrinsèquement lié avec le slogan non officiel d’Osaka : Kuidaore, qui signifie “mangez jusqu’à ce que vous tombiez”. “Les gens d’Osaka pourraient faire faillite à cause de leurs habitudes alimentaires et de consommation d’alcool, donc nous savons comment le faire à moindre coût“, dit Motomaro. Ici, ils ont dégusté un verre pétillant de bière Kirin lager.

 

Toute la nourriture semble s’accorder avec la bière

Tharp suit sa découverte culinaire accompagné de Richard Farmer, guide gastronomique et culturel pour Inside Japan Tours. “Presque tous les restaurants ou bars servent de la salade de pommes de terre, alors je la commande toujours. Si la salade est bonne, vous savez que le reste du menu le sera aussi.” Entre la dégustation de salade de pommes de terre au Houjenzi Sampei, les yakisoba (nouilles frites) et les tonpeiyaki (poitrine de porc enveloppée dans des œufs) et le célèbre okonomiyaki se joignent à l’expérience culinaire. Tharpe déguste d’une bière Asahi fraîche pour accompagner la dégustation. “Il y a une qualité qui lie une grande partie de la nourriture d’Osaka : toute la nourriture semble s’accorder avec la bière“, dit Tharp.

 

Ura-Namba : le quartier de la vie nocturne

Dégustation au Sake Sai Bar, et plus de bières à l’Ajito Stand, un bar à tachinomiya populaire auprès des jeunes femmes et très célèbre pour son accompagnement de spaghettis frits, le nec plus ultra en matière de nourriture pour accompagner les boissons.

Direction Peking, à Shin-Umeda Shokudogai, une zone peuplée de petits restaurants et de débits de boissons. Une dégustation de raisins secs et de beurre sur des biscuits soda s’impose. “C’est étonnamment bon, et encore meilleur grâce à mon mug de bière glacé à la main“, dit Tharp.

 

Direction Tenma

Dans le quartier de Tenma, Tharp nous présente le bar Beer Belly. Un bar à bière artisanal appartenant à la brasserie primée d’Osaka Minoh Brewery. Ici, la sélection de la nuit est la W-IPA, une bière forte à 9% d’alcool, donc pour éviter les dégâts, une assiette de prosciutto et une salade de pommes de terre feront l’affaire.

 

Asahiya / Koji : un lieu et un personnage très réputés

Asahiya est situé dans le district d’Asahi. C’est un endroit réputé. “Cet endroit était à l’origine l’usine de sauce soja de ma famille“, explique Koji Inokuma, le propriétaire d’Asahiya. “En 1950, mon père a obtenu une licence et l’a transformée en magasin d’alcool. Maintenant, nous sommes spécialisés dans la bière artisanale“.

Koji a été recommandé à Tharp par les amateurs de la scène de la bière d’Osaka. Sa boutique propose des centaines de bouteilles provenant du monde entier. Deux énormes réfrigérateurs contiennent encore plus d’articles à offrir. “J’ai 70 ans et j’aime la bière – même trop“, dit Koji à Tharp avec un sourire en se tapant sur le ventre.

La dégustation dirigée par Koji consistait en une bouteille de Minoh Pilsner et une bouteille de Minoh Pale Ale.

KANPAI !

 

 

Pour plus de renseignements et pour organiser votre visite à Osaka, lisez l’article original de Chris Tharp. Craft beer and kushikatsu: a culinary guide to Osaka, Japan’s party city.

 

Ne buvez pas au volant. Consommez avec modération.

 

Rejoignez la Communauté SH sur Reddit

Spirits Hunters est une communauté dédiée aux spiritueux et au monde de la mixologie. N'hésitez pas à parler du monde de la mixologie et du métier du bartender ici !

Join