Depuis des années, l’expansion de la contrefaçon des Whisky est à grande échèle.

Le Japon est réputé pour son taux de criminalité très bas dans le monde et cette sécurité est menacée actuellement en vue de la découverte de plusieurs fausses bouteilles de Whisky Japonais récemment. À la suite de cette affaire et de nombreuses autres, The Times a rapporté que la Scotch Whisky Association, l’organisme qui maintient l’industrie du whisky écossais avec une réglementation stricte et une observation minutieuse, lutte contre plus de 60 cas de whisky contrefaits à travers le monde.

Apparemment, SWA engage souvent des enquêteurs privés pour examiner différentes ventes et bouteilles de whisky, afin d’identifier les faux. SWA a également poursuivi des sociétés pour avoir étiqueté le whisky comme étant du scotch, lorsque les bouteilles ne font qu’imiter le célèbre liquide écossais.

De nombreuses expressions sont publiées et étiquetées comme whisky japonais, alors qu’elles contiennent en fait du whisky importé d’autres pays. Bien que cela ne soit pas illégal en raison de l’absence de lois concernant le whisky japonais, il s’agit d’une méthode très trompeuse utilisée pour confondre les consommateurs, qui croient acheter du whisky stellaire du Japon alors qu’ils achètent du whisky bon marché importé et embouteillé au Japon.

Inutile de dire qu’il y a beaucoup d’argent à gagner des faux. En allant de l’avant, assurez-vous de faire vos recherches avant tout achat, d’acheter auprès d’une source fiable, et si le prix est trop beau pour être vrai, eh bien, ce n’est pas le cas.

 

Ne buvez pas au volant. Consommez avec modération.