La réputation et la valorisation du rhum : débat entre Sly Agustin et Nate Brown

Un grand débat s’est ouvert sur la réputation et la valorisation du rhum. Les experts Nate Brown et Sly Agustin ont discuté du sujet. Via Imbibe.

Le magazine Imbibe a organisé une discussion avec les experts Sly Agustin (Trailer Happiness) et Nate Brown (Merchant House) sur le rhum et sa réputation. Tout a commencé avec la chronique d’opinion de Nate Brown. Will the real rum spirit please stand up? (Le vrai rhum peut-il se lever, s’il vous plaît ?). Brown y croit que le boom du rhum entraîne une confusion sur la véritable réputation du rhum, et qu’en partie, la tendance Tiki est à blâmer, entre autres facteurs, qui ne permettent pas une promotion adéquate du rhum premium.

Sly Agustin était heureux de débattre de ces commentaires, rejetant d’abord et avant tout l’opinion de Brown sur l’influence de la tendance Tiki et comment elle dévalorise le rhum. Brown, pour sa part, répond que “les leaders du rhum et les grandes marques continuent de se concentrer sur les facteurs d’évasion et de bien-être, qui (peut-être par inadvertance) diminuent les perceptions et ne font pas assez pour promouvoir un marché du rhum premium.

Enfin, le débat s’est concentré sur les prix du rhum et, d’une part, les deux parties conviennent qu’une bouteille ne devrait pas coûter 30 000 ou 300 000 livres. Mais si un rhum premium a une histoire et un héritage, payer plus cher pour un cocktail ou une bouteille est la bonne chose à faire.

Bref, le rhum est sous-évalué en raison des bas prix. Le débat reste donc ouvert pour trouver une solution à ce problème et à quel prix fixer le rhum, mais à quel prix ?

 

Ne buvez pas au volant. Consommez avec modération.