blockchain

Un système basé sur une blockchain permettra d’identifier les sakés de contrefaçon.

Ce système d’identification du saké de contrefaçon basé sur une blockchain est géré par la société d’audit internationale EY.

Un système de suivi basé sur la blockchain sera mis en place pour identifier les faux sakés et lutter contre la contrefaçon. En effet, le saké, une boisson populaire au Japon, est également touché par la contrefaçon. Selon NikkeiAsianReview, EY Japan va bientôt lancer cette solution pour suivre le saké dans la blockchain. Cela aidera les producteurs et les brasseurs à différencier leurs produits du saké contrefait qui circule sur le marché.

Le système consiste en un code QR sur les bouteilles de saké. Après avoir scanné le code, les consommateurs pourront accéder à diverses informations, telles que les ingrédients, le site de production et les données de contrôle de la qualité, ainsi que les relevés de température. Grâce à cette méthode, une histoire est racontée derrière la bouteille, un aspect original qui la différenciera des contrefaçons.

EY espère pouvoir activer le système SAKE Blockchain dans toute l’Asie, en particulier à Singapour et à Hong Kong. Cependant, la société d’audit attend la fin de l’épidémie de coronavirus (COVID-19) pour lancer le projet à grande échelle.

 

Ne buvez pas au volant. Consommez avec modération.