botella de vermut

Pichincha, “le nouveau vermouth argentin”, par François Monti

Lancé par Matías Jurisich, il est élaboré avec du malbec

Après l’Italie, la France et l’Espagne, l’Argentine est l’autre grand pays du vermouth. Pendant de nombreuses années, les marques italiennes Cinzano et Martini dominèrent le marché. Les vermouth locaux avaient disparu. Depuis peu, la tendance à l’artisanat s’affirme pourtant et Pichincha est la quatrième vermouth craft à apparaître en Argentine.

Piloté entre autres par Matías Jurisich, bartender de Rosario et animateur du Club del Vermut, Pichincha est élaboré avec du vin rouge malbec – c’est une première – et aromatisé par tout juste 8 produits botaniques, parmi lesquels les baies de genièvre, la cannelle ou le zeste de pamplemousse.

Le vermouth a été produit en collaboration avec Nicolás Cestari, déjà responsable d’un Fernet – une autre passion argentine – qui porte son nom, lancé il y a deux ans. Pichincha est produit en lot de 600 bouteilles chaque trimestre.

 

Ne buvez pas au volant. Consommez avec modération.