bar

Les pubs et les bars anglais perdent 30 milliards de livres sterling dû au confinement

Photo: Mark AC Photos

Le deuxième trimestre pour les pubs et bars britanniques s’est avéré douloureux avec des pertes de ventes de près de 30 milliards de livres sterling.

La pandémie causée par le coronavirus COVID-19 a mis le monde de l’hôtellerie dans une situation particulière.

Dans ce cas, les ventes britanniques dans les pubs, bars, restaurants et hôtels ont chuté de 87 % pendant cette période de fermeture. Ce chiffre équivaut à des recettes de 4,6 milliards de livres sterling au cours du deuxième trimestre, tel que rapporté par le UK Hospitality Quarterly Tracker via des données du CGA. Un coup dur par rapport au même trimestre en 2019 où ils ont enregistré des ventes de 34 milliards de livres sterling. Pendant le confinement, le premier trimestre a enregistré une baisse de 21,3 % des ventes. Le Royaume-Uni est l’un des pays les plus touchés par l’isolement, et n’a rouvert que le 4 juillet.

Ces pertes n’affectent pas l’industrie hôtelière, mais aussi le pays. En 2019, cette industrie a contribué à l’économie à hauteur de 133,5 milliards de livres. Cependant, la valeur annuelle déclarée est désormais inférieure à 100 milliards de livres.

 

Quelques chiffres révélateurs sur la situation actuelle

Selon Kate Nichols, PDG de l’organisme d’accueil britannique, ces chiffres “mettent en évidence la précarité de la situation actuelle. Et si c’est une bonne chose que de nombreuses entreprises négocient à nouveau, pour beaucoup, la situation n’est pas viable. En attendant, certaines parties de l’industrie hôtelière sont légalement tenues de rester fermées“.

Kate Nichols souligne que ce n’est que la première étape de la reprise. Elle a insisté auprès du gouvernement sur le fait que son soutien est nécessaire si l’on veut éviter de nouvelles faillites d’entreprises et de nouvelles pertes d’emplois. Cependant, les mesures proposées jusqu’à présent par le gouvernement profitent davantage à l’alimentation qu’aux boissons.

Le chancelier britannique Rishi Sunak a exclu l’alcool d’une réduction de six mois de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour les secteurs de l’hôtellerie et du tourisme. Le taux de TVA dans le secteur de l’hôtellerie et du tourisme a été réduit de 20 % à 5 % du 15 juillet 2020 au 12 janvier 2021. Toutefois, elle ne s’appliquera qu’aux denrées alimentaires et aux boissons non alcoolisées.

 

Ne buvez pas au volant. Consommez avec modération.