bartender

Portrait d’Alessia Bellafante : “ma muse inspiratrice est passée d’être Zaha Hadid à Ada Coleman”

Elle est l’une des 20 finalistes du Confinement Bartender Contest – Best confinement Tuto. Architecte en herbe, elle est tombée amoureuse du métier de bartender, ce qui l’a amenée à changer de voie en cours de route.

Alessia Bellafante @gin.gerale est une amoureuse du gin, qui tente de construire un nouveau monde dans la mixologie en mêlant deux passions : l’architecture et le bartending. Alors qu’elle prend le temps de développer cette idée ambitieuse, Alessia crée des cocktails derrière le bar du bar Memà Milano en Italie. Vous en saurez plus sur elle en répondant aux sept questions de notre interview.

 

SPIRITS HUNTERS : 1. d’où êtes-vous originaire ?

Alessia Bellafante : Je suis née et j’ai grandi en Brianza, non loin de Milan.

 

2 – Depuis combien de temps êtes-vous bartender?

Je suis une (aspirant) bartender depuis environ 4 ans. J’ai obtenu mon premier certificat en 2016.

 

3 – Qu’est-ce qui vous a amené dans le monde du bartender/ qu’est-ce qui vous a inspiré à devenir bartender ?

Mon parcours a eu un départ assez inhabituel et aléatoire : après avoir obtenu mon diplôme de l’école d’art, je ne savais pas trop quelle orientation prendre pour mon avenir. J’ai pris une année sabbatique pour décider de la faculté universitaire à laquelle j’allais me consacrer. Entre-temps, j’ai commencé à travailler dans des bars afin de gagner un peu d’argent. Plusieurs personnes m’ont suggéré de suivre un cours de bartender. C’est ce que j’ai fait.

Cette fameuse année sabbatique dure depuis quatre ans maintenant car la passion que mon formateur m’a transmise et la possibilité d’exploiter toute notre imagination m’ont poussé à aborder ce monde avec tant de curiosité et d’intérêt. Pour moi, c’est d’abord une passion et ensuite un métier. L’architecture, et l’art en général, sont toujours restés deux de mes grandes passions même si, au fil du temps, ma muse inspiratrice est passée du statut de Zaha Hadid à celui d’Ada Coleman. Mon plus grand rêve est de pouvoir créer une combinaison parfaite d’architecture et de mixologie, cela prendra du temps mais c’est un bel objectif.

 

4 – Qu’avez-vous découvert sur vous-même en étant bartender ?

Je me suis toujours considérée comme une fille très timide et introvertie. Les premières fois, derrière le comptoir, j’étais tellement agitée à l’idée de devoir parler aux clients que ma voix tremblait.

Le temps m’a permis de comprendre qu’il n’y a rien de plus beau que de pouvoir partager sa passion avec les clients, et cela m’a permis d’acquérir beaucoup plus d’estime de soi.

 

5 – Quelle est la situation dans votre ville/pays par rapport au COVID ?

A Milan, en ce moment, il y a un air d’espoir. Les pubs, les salons et les bars ont peu à peu repris leur activité et je peux maintenant dire que cela se passe très bien ! Le monde de la restauration, en revanche, connaît une reprise un peu plus lente. Nous sommes tous prêts pour la reprise de toute façons, Milan est une ville très dynamique et consciente de son potentiel.

 

6 – Qu’est-ce qui vous a incité à réaliser la vidéo que vous nous avez envoyée pour le concours Confinement Bartender Contest ?

Cette quarantaine a été une expérience absurde, très ou peut-être trop ennuyeuse. Je manquais terriblement d’expérimentation, de mélange et de bonnes boissons. Un jour, j’ai publié la photo d’un Negroni sur mon profil Instagram et un de mes amis m’a suggéré de faire des vidéos pour montrer à tous ceux qui voulaient boire un apéritif comment le préparer. À partir de cette idée, mon frère Franco (un aspirant réalisateur et scénariste) et moi avons combiné nos passions avec le peu de choses dont nous disposions à la maison et nous avons commencé à créer une série de vidéos, dont celles que je vous ai envoyées.

 

7. Votre bar est-il ouvert aujourd’hui ?

Memà Cafè @memamilano est maintenant ouvert et fonctionne très bien. C’était formidable de voir nos chers clients après des mois d’arrêt. Et c’était encore plus gratifiant de voir de nouveaux visages assis à nos tables !

 

Ne buvez pas au volant. Consommez avec modération.