whisky

Le whisky est bénéfique pour la santé, mais avec une grande prudence !

Des études ont montré que le whisky a des effets bénéfiques sur la santé, mais tout est dans la dose, bien sûr !

N’oubliez jamais que l’alcool est un neurotoxique. Consommé en grande quantité, il peut produire l’effet inverse de celui souhaité, c’est-à-dire détruire le cerveau et le foie également. (Suivez nos conseils pour bien chouchouter votre foie).

De plus, même selon les chercheurs, les antioxydants contenus dans le whisky peuvent également prolonger notre vie. Enfin, et les grands-mères le savaient très bien, on peut combattre les petites maladies de la vie quotidienne comme la grippe ou le rhume avec un grog. Et le grog de nos grands-mères était fait avec un peu de whisky, du jus de citron et de l’eau chaude. Pour les non-diabétiques, une cuillerée de miel est excellente pour décupler les effets d’un même grog. En fait, les effets du whisky, connus depuis longtemps, sont bénéfiques. MAIS seulement si le produit est consommé au bon moment.

Ainsi, vous pourrez déguster de temps en temps un whisky de bonne qualité. En fait, l’alcool est comme tout autre chose : dès qu’il y a exagération, l’habitude devient néfaste.

 

La consommation d’alcool et les lois

La législation française actuelle, pour donner un exemple, nous oblige, chaque fois que nous parlons d’alcool, à rappeler qu’il doit être consommé avec modération. C’est le même cas dans de nombreux pays du monde, sinon tous. Cependant, il faut savoir que le whisky à très petites doses est bon pour la santé et nous devons le recommander de manière responsable.

 

Mais qu’est-ce que le whisky et quels sont ses composants ?

La première chose à savoir est qu’il s’agit d’un alcool de grain. Cela signifie qu’il a une très faible teneur en sucre. Bien sûr, cela ne signifie pas que vous devez boire du whisky pour contrôler votre diabète. C’est simplement l’alcool qui fera le moins de mal. En fait, la consommation de whisky à très petites doses est un partenaire précieux pour le système digestif et constitue un alcool régulateur du trafic. D’autre part, il faut savoir que le whisky a un autre avantage : il est très riche en *polyphénols antioxydants.

Cette boisson aide à lutter contre la croissance des cellules cancéreuses. Elle peut même réduire leur croissance. Bien sûr, tant qu’on parle d’une petite dose de whisky et non de la bouteille entière. Avec le whisky, c’est une question de modération. Un peu de whisky de temps en temps peut également prévenir des formes graves de la maladie d’Alzheimer. Cela ne signifie pas non plus que vous devez établir une routine autour du whisky. N’oubliez pas que vous pouvez toujours le déguster lors d’une séance de dégustation, que ce soit à côté d’un repas ou lors d’une réunion d’amis ou de famille. L’important est d’apprécier l’art de la dégustation et de ne pas se laisser aller à l’excès.

 

*Quels sont les effets des polyphénols sur la santé ?

Les flavonoïdes sont connus pour leur protection contre les maladies cardiovasculaires. Ils protègent les lipoprotéines de l’oxydation et les anthocyanes ou les anthocyanines semblent avoir une action particulière contre l’hypertension. L’hypertension est le résultat d’un déséquilibre entre les dilatateurs de vaisseaux, le monoxyde d’azote (NO) et les facteurs de constriction des vaisseaux, comme l’angiotensine.

Il a été démontré que les traitements aux polyphénols à base de plantes ont un rôle bénéfique dans la prévention de l’hypertension. Les polyphénols augmentent la production de NO, de glutathion, et inhibent les enzymes qui produisent les ROS. Ces voies métaboliques améliorent la fonction endothéliale et le tonus vasculaire, ce qui se traduit par un résultat hypotendu global.

La consommation totale moyenne de polyphénols provenant des aliments et des boissons est estimée à environ 1 g par personne et par jour. Une étude rapporte que parmi les Français, les fruits et légumes fournissent environ 28% des polyphénols dans l’alimentation. Le café, le thé, le vin et les jus de fruits sont les autres sources principales.

Dans les fruits et légumes, les fruits fournissent à eux seuls plus de 60 % des polyphénols. Alors que près de 50 % de ces mêmes polyphénols sont fournis par deux aliments seulement : les pommes et les pommes de terre.

C’est un comportement typiquement français, puisqu’aux États-Unis, les principales sources de polyphénols dans les fruits et légumes sont fournies par les bananes et les tomates, qui représentent 25 % de la quantité totale.

 

En résumé…

Donc, sachant cela, ne créent pas d’habitudes autour d’un alcool seul car, bien qu’ils apportent des bienfaits pour la santé, ce n’est pas sain. Comme nous l’avons déjà mentionné, créer des habitudes et exagérer avec n’importe quelle nourriture, boisson, coutume est nuisible à la santé.

N’oubliez pas de conserver un mode de vie sain, en faisant de l’exercice, en appréciant ce que vous aimez faire et en mangeant des aliments qui sont bons pour vous.

Appréciez donc vos moments de dégustation, que ce soit dans un bar, lors d’un cours de dégustation, au cours d’un repas important ou parce que vous êtes un aficionado du whisky qui a besoin de le goûter pour des raisons professionnelles.

 

Ne buvez pas au volant. Consommez avec modération.

 

Rejoignez la Communauté SH sur Reddit

Spirits Hunters est une communauté dédiée aux spiritueux et au monde de la mixologie. N'hésitez pas à parler du monde de la mixologie et du métier du bartender ici !

Join