Sur les traces du premier whisky single malt français, Armorik

Acheter

C’est en Bretagne, sur la côte de Granit rose, qu’est né il y a tout juste vingt ans le premier single malt français, Armorik.

Sur les traces du premier whisky single malt français, Armorik

Les alambics à whisky, d’inspiration écossaise mais fabriqués en Charente.

 

Pour marquer cet anniversaire historique, Warenghem, la distillerie plus que centenaire qui l’élabore, vient de lancer sur le marché, le premier 10 ans d’âge à intégrer une gamme permanente de whisky en France. Un événement édité à 2.000 bouteilles seulement pour le premier batch.

 

Sur les traces du premier whisky single malt français, Armorik

Gilles Leizour, qui a lancé Warenghem dans le whisky, et son gendre David Roussier (actuel directeur de la distillerie) à qui il a transmis les rênes.

 

Vieilli neuf ans en anciens fûts de bourbon puis trois ans en butts de xérès, ce 10 ans développe un nez fruité et pâtissier, égayé d’agrumes et de pâte d’amande, et une bouche riche et grasse qui lui fait écho, où les baies rouges ricochent sur la céréale nappée de miel avant d’exhaler une pointe tourbée.

 

Sur les traces du premier whisky single malt français, Armorik

Fût en chêne de Warenghem.

 

La distillerie Warenghem se situe au 22300 Lannion, Route de Guingamp, Boutill, en région Bretagne. Notons qu’à ses débuts, en 1900, la distillerie produisait de la liqueur de fruits et de plantes avant de se tourner vers la fabrication de l’élixir d’Armorique. Depuis cette époque, le savoir-faire et l’expérience de l’entreprise ont été récompensés à de multiples occasions.

 

Ne buvez pas au volant. Consommez avec modération.

Rejoignez la Communauté SH sur Reddit

Spirits Hunters est une communauté dédiée aux spiritueux et au monde de la mixologie. N'hésitez pas à parler du monde de la mixologie et du métier du bartender ici !

Join